Biographie

Cédric Lavaud est né le 17 mai 1949 à Pau mais depuis sa plus petite enfance il habite à Gimont dans le Gers. Avant de savoir marcher, il barbouillait tout ce qui était à sa portée et ses premières œuvres sont celles de l'adolescence.

La vocation artistique

En 1967 il entre aux Beaux-Arts de Toulouse et après quatre années d'études monte à Paris comme décorateur jusqu'en 1977 puis il revient à Gimont pour vivre sa vocation d'artiste peintre. En 1980 il participe au salon des Arts Plastiques de Béziers. En 1981 et 1982 il expose à Sainte-Maxime et participe au salon des peintres taurins de Mont de Marsan. De 1985 à 1988 il expose à Bayonne, Auch et Toulouse. Sa carrière internationale débute en 1989 à la galerie des Halles à Neuchâtel en Suisse. Il expose ensuite à Vevey (1996), Séville (2000), San Francisco et New York (2002) sans pour autant délaisser la France. On peut voir ses œuvres dans différentes galeries à Toulouse, Castres, Auch, Pau, Cordes sur Ciel et occasionnellement à Sainte-Maxime et à Cannes. Il a remporté plusieurs premiers prix et médailles d'or à Béziers, Toulouse, Auch et Cannes. Plusieurs revues ont publié des articles sur Cédric Lavaud, notamment la revue Toros en 2000, Planète Corrida en 2003, Parcours des arts en 2005. depuis 2006 il est coté dans les guides Akoun et Art-price.

 

La passion tauromachique

Cédric Lavaud, depuis l'âge de sept ans s'est attaché au brûlant, fervent examen du taureau de combat dans son affrontement avec l'homme. A Toulouse d'abord où il reçut la révélation, à Nîmes, à Vic Fezensac, mais aussi à Madrid du temps de la grande époque des frères Bienvenida, les fils du Pape Noir, à Séville sur les gradins de la Real Maestranza de Caballeria où rivalisaient les talents de Diego Puerta, Jaime Ostos, Paco Camino et du fantasque autant qu'incomparable Curro Romero. Pour fêter ses cinquante ans il affronte dans une arène, en public, une vachette de Maria Luisa Dominguez y Perez de Vargas qu'il reçoit par une larga cambiada afarolada de rodilla. Entre ces deux périodes, il n'a jamais cessé de s'intéresser à la tauromachie et a eu la chance de rencontrer de nombreux toreros.


Lagravère, Lavaud, Yanito


Cédric Lavaud et Domingo Valderrama

Dédicace de Richard Milian :
Au nouveau Torero d'Alternative Cédric Lavaud, son parrain à la Plaza de Gimont 31 mai 97.


Dédicace de Jaime Ostos qui offre son taureau à Cédric Lavaud :
Este recuerdo es para mi el haber conseguido un gran amigo y el numero uno de los pinceles.
A Cedric Lavaud con mi afecto cariño y sincera amistad. Un abrazo. Jaime Ostos



Voeux d'Antonio Ordoñez à Alain Lavaud (frère de Cédric et chroniqueur à la revue Toros) :
Alain, Feliz 81.- El Dibujo de tu hermano es fenomenal, Antonio Ordoñez


D'autres photos de Cédric Lavaud dans l'arène en 1997

Depuis quelques années, Cédric Lavaud ne se jette plus dans l'arène mais sa passion pour la tauromachie n'a jamais faibli et il assiste régulièrement aux corridas. Il n'hésite pas à faire des centaines de kilomètres lorsque l'affiche le mérite. Il a co-organisé le festival gimontois qui avait lieu chaque année au mois de juin.


Cédric Lavaud vous remercie de votre visite
Madrid Pâques 1960

 

S'Inscrire a la Newsletter :